Historique du projet

Sur les pas d’AUTREMENT

Retour sur 10 ans de coopération entre Strasbourg et Kairouan

Juin 2011

Invitation de Kairouan comme observateur à la 9e rencontre du « Club de Strasbourg ». En effet, Strasbourg a noué des partenariats en Europe et à l’international. Sa relation avec Kairouan revêt une importance particulière. Considérée comme capitale européenne des Droits de l’Homme, Strasbourg, souhaite soutenir la Tunisie dans son processus démocratique en cours. L’établissement de liens forts entre ces 2 collectivités locales et leurs populations respectives ne peut qu’y contribuer.

Mai 2012

Accueil à Strasbourg d’une délégation de Kairouan composée du gouverneur et de deux conseillers municipaux. Suite à la révolution tunisienne, un processus de décentralisation est en marche visant à donner plus de pouvoirs aux municipalités. C’est ainsi que la délégation spéciale temporaire à Kairouan a pris en main des sujets nouveaux comme la mobilité urbaine. Elle est très attentive à la participation des citoyens dans l’élaboration des politiques publiques.

Octobre 2012 et novembre 2013

Participation de représentants élus de Kairouan aux deux premières éditions du Forum mondial de la démocratie de Strasbourg où des représentants de la société civile, des élus, des responsables politiques, des représentants des médias provenant de plus de 100 pays ont participé pour interroger ces grandes évolutions et mesurer les chances qu'elles représentent mais aussi les risques qu'elles font peser sur les libertés fondamentales.

Décembre 2013

Visite officielle du Maire de Strasbourg à Kairouan où il signe avec son homologue, M. Ghdami, une déclaration d’intention à coopérer. Cette visite officielle était dans le cadre du renforcement de Strasbourg de sa position de capitale européenne grâce à ses jumelages et à travers des actions de coopération décentralisée. Elle accompagne également les initiatives de solidarité internationale des associations strasbourgeoises.

Avril 2015

Accueil du Maire de Kairouan à Strasbourg et signature de la convention de partenariat, parrainée par le Congrès des Pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe, dont les deux thématiques majeures sont : le renforcement de la démocratie locale, à savoir toute action ayant pour objectif de promouvoir la participation et l’expression de chacun pour permettre une citoyenneté plus active, l’amélioration du cadre de vie, dans une optique de développement durable des deux villes, au service de leurs habitants. La question de la mobilité urbaine est évoquée depuis lors comme un axe prioritaire de la coopération par les élus de Kairouan. Des premiers contacts sont également établis entre la Ville de Strasbourg, des représentants du réseau CODATU dont Strasbourg est membre depuis 2014 et la municipalité de Kairouan.

Mai 2016

Première visite d’études réalisée par M. Eric Fontenit, Adjoint au chef du service des déplacements de l’Eurométropole de Strasbourg, et par M. Mathieu MARTIN, Chargé de mission CODATU, qui a permis d’appréhender les enjeux de mobilité sur place et de tracer les grands axes d’un travail commun sur cette thématique. En effet, Kairouan est une ville où le cyclisme prend une place particulière, la culture du vélo étant resté très présente malgré le développement de la voiture, créant ainsi une certaine affinité avec Strasbourg, qui fait partie des 4 villes françaises (la 1ère de la liste) dans le top 20 mondial des villes cyclables (classement établi par le cabinet danois Copenhagenize).

Juin 2016

Lancement d’un appel à projets du Ministère français des Affaires Étrangères et du Développement International (MAEDI) en collaboration avec son partenaire tunisien auquel répondent la Ville et Eurométropole de Strasbourg et la municipalité de Kairouan en partenariat avec les associations CODATU et ALDA. Réponse positive du MAEDI pour un projet d’une année d’octobre 2016 à octobre 2017, qui vise la mise en place et le partage d’outils techniques et méthodologiques permettant d’élaborer une vision globale et cohérente des déplacements dans la ville et d’améliorer la qualité de vie des habitants.

Octobre 2016

Lancement officiel du projet lors de la Semaine arabe de la démocratie locale à Kairouan en présence d’une délégation Strasbourg/CODATU et de la municipalité de Kairouan. Dans le cadre de ce projet, une cellule technique a été constituée au sein de la municipalité de Kairouan afin de travailler à l’élaboration de la politique locale de mobilité urbaine. Si le besoin de récolter de la donnée pertinente a été identifié comme un pré-requis indispensable à l’établissement d’objectifs stratégiques, plusieurs axes ont dors et déjà dégagés des réflexions de cette cellule.

Avril 2017

Création de l’Agence de la démocratie locale de Kairouan dont les objectifs sont notamment de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations et de renforcer le processus démocratique par la promotion du dialogue entre autorités locales et citoyens. L’ADL Kairouan, était la 13ème ADL existante et ses activités se sont inscrites dans le cadre d’un dialogue entre citoyens, associations locales et autorités présentes sur le territoire. Elle constitue ainsi une plateforme opérationnelle de débat, de développement des compétences et de coopération, au niveau local et international. Cette ouverture marque donc une étape importante pour la coopération décentralisée en Méditerranée et vient renforcer les nombreux efforts entrepris par les acteurs tunisiens et leurs partenaires européens en faveur de la démocratie locale en Tunisie.

Octobre 2017

Projet PARFAIT et lien avec la municipalité de Mahdia. Avec l’appui de l’ADL de Kairouan et de la municipalité, des ateliers de travail ont été organisés les 19 et 20 octobre 2017 impliquant les acteurs de la société civile kairouanaise. Ces ateliers ont été mis en place à la suite de visites de terrain et de rencontres de la délégation de Strasbourg avec les forces vives du quartier de Jeblia, les 17 et 18 octobre. Ils avaient pour objectif de réfléchir aux enjeux de mobilité du quartier avec les acteurs directement concernés et de proposer des projets rapides à mettre en place dans le quartier pilote. Ces ateliers organisés à la municipalité de Kairouan et suivis d’un travail de terrain ont fait ressortir plusieurs idées de projets. Des actions telles que la remise à niveau de placettes, des aménagements devant des écoles de quartier, ou la mise en place de pistes cyclables sont ainsi ressorties.

Automne 2018

Lancement d’un appel à projets par la Commission européenne intitulé « Autorités locales : partenariats pour des villes durables », dont la Ville et Eurométropole de Strasbourg fait partie des 16 lauréats en tant que chef de file du projet AUTREMENT. C’est une incitation au dialogue et aux échanges entre collectivités européennes pour une gestion du développement urbain durable. L’objectif général de cet appel à projets est de promouvoir le développement urbain intégré grâce à des partenariats entre autorités locales des États membres de l’UE et des pays partenaires, en cohérence avec l’Agenda 2030 du développement durable. L’enveloppe consacrée pour cet appel à propositions est de 53 millions d’euros. Les partenariats proposés doivent répondre au premier objectif spécifique (la gouvernance urbaine) et au moins à l’un des trois objectifs restants. Ils doivent adopter de façon claire un développement urbain intégré en vue de contribuer à la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Juin 2020

Début du projet AUTREMENT. Après plusieurs reports liés à la crise sanitaire, la première conférence du projet AUTREMENT a finalement pu avoir lieu à Kairouan et en direct de Strasbourg et de plusieurs autres villes en Tunisie et en Europe. Cette conférence a été marquée par la présence – physique ou virtuelle – des représentant.e.s des trois autorités locales partenaires du projet qui ont inauguré la journée : le Maire de Kairouan, M. Radhouen Bouden , la Maire de Mahdia, Mme Feiza Belkhir , et deux élues strasbourgeoises représentant la Maire de Strasbourg, Mme Jeanne Barseghian : Mme Sophie Dupressoir, Conseillère municipale déléguée en charge de la ville cyclable et marchable, et Mme Carole Zielinski, Adjointe à la Maire en charge de la démocratie locale, initiatives et participation citoyennes. Se sont également exprimés les représentant.e.s des trois partenaires techniques du projet : Mme Antonella Valmorbida, Secrétaire Générale d’ALDA et M. Didier Duboisset, membre du Conseil d’Administrationd’ALDA ; M. Yannick Prebay, Directeur techniques Territoires Ville du CEREMA ; et M. Thibault de Lambert, Secrétaire Général adjoint de CODATU.

Restez informés

Aménagement Urbain du Territoire

Pour REinventer les Mobilités
et ENgager les Tunisiens

par3

« Ce site a été créé et maintenu avec le soutien financier de l’Union européenne. Son contenu relève de la seule responsabilité des partenaires du projet AUTREMENT et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne »

2021 © Tous les droits sont réservés. Développé par TANIT WEB